Aménagements liés à l’organisation à compter du lundi 30 novembre

Ces aménagements ne bouleversent pas l’organisation appliquée du 9 au 27 novembre.

Un seul point est modifié : le temps d’accueil des élèves de 13 h 40 à 13 h 50.

Accueil dans la cour de 13 h 40 à 13 h 50 :

– Les deux classes qui déjeunent à la cantine de 13 h à 13 h 30, celle de CM1/CM2 (Mme LACROIX) et celle de CM2 (M. HEBERT et Mme LAFITTE) resteront dans la cour de 13 h 40 à 13 h 50.

– L’espace de la cour étant partagé en 3 zones pour éviter le brassage des groupes, la dernière zone sera occupée par la classe de CE2 (Mme BULET) les lundis et mardis, et celle de Mme LEFEVRE (CP) les jeudis et vendredis.

Accueil dans les salles de classe de 13 h 40 à 13 h 50 :

– Les groupes de CE1 (Mme LEPRÊTRE), et de CE2/CM1 (Mme DELAVEAU) continueront à être accueillis dans leurs salles de classe.

– La classe de CP (Mme LEFEVRE) sera accueillie dans sa salle les lundis et mardis et celle de CE2 (Mme BULET) les jeudis et vendredis.

Pour prendre connaissance du planning complet d’occupation de la cour pendant le temps scolaire du 30 novembre au 18 décembre, merci d’ouvrir les documents ci-dessous :

Arrêté préfectoral -Port du masque obligatoire aux abords des écoles-

Madame, Monsieur,

Par arrêté préfectoral du 30 octobre 2020, le port du masque devient obligatoire à moins de 50 m des entrées réservées au public des établissements scolaires, du lundi au vendredi, de 7 h 00 à 19 h 00.

Cette décision est valable jusqu’au 1er décembre 2020 inclus.


Protocole sanitaire à compter du 2 novembre 2020

Le ministère de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports a publié le protocole sanitaire servant de cadre aux établissements scolaires et aux collectivités territoriales à partir de la rentrée des vacances de la Toussaint. Il renforce les mesures existantes déjà. Vous pouvez en prendre connaissance en le téléchargeant ci-dessous :

Vous trouverez ci-après les points essentiels que vous devez connaître :

Accès des élèves et des accompagnateurs à l’école (inchangé) :

  • Les parents sont invités à prendre la température de leur enfant avant le départ pour l’école. Ils s’engagent à ne pas mettre leurs enfants à l’école, en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille.
  • De même, les élèves ayant été testés positivement au SARSCov2, ou dont un membre du foyer a été testé positivement, ou encore identifiés comme contact à risque ne doivent pas se rendre dans l’école ou l’établissement scolaire. Ils en informent le directeur de l’école.
  • L’accès des accompagnateurs aux bâtiments scolaires doit se limiter au strict nécessaire et se faire après nettoyage et désinfection des mains. Les accompagnateurs doivent porter un masque et respecter une distanciation physique d’au moins un mètre.

Règles de distanciation physiques :

  • Dans les écoles élémentaires les collèges, et les lycées, le principe est la distanciation physique d’au moins un mètre lorsqu’elle est matériellement possible, dans les espaces clos (dont la salle de classe), entre l’enseignant et les élèves ainsi qu’entre les élèves quand ils sont côte à côte ou face à face… Si la configuration des salles de classe (surface, mobilier, etc.) ne permet absolument pas de respecter la distanciation physique d’au moins un mètre, alors l’espace est organisé de manière à maintenir la plus grande distance possible entre les élèves.
  • La distanciation physique ne s’applique pas dans les espaces extérieurs entre élèves d’une même classe ou d’un même groupe, y compris pour les activités sportives.
  • La distanciation physique doit être maintenue, dans tous les cas, entre les élèves de groupes différents (classes, groupes de classes ou niveaux).

L’application des gestes barrières :

  • Rappels : se laver très régulièrement les mains ; tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir ; utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter ; saluer sans se serrer la main ou s’embasser.
  • Le lavage des mains doit être réalisé, a minima : à l’arrivée dans l’école ; avant et après chaque repas ; avant et après les récréations ; après être allé aux toilettes ; le soir avant de rentrer chez soi ou dès l’arrivée au domicile.
  • Le lavage des mains aux lavabos peut se réaliser sans mesure de distance physique entre les élèves d’une même classe ou d’un même groupe.
  • Port du masque « grand public » pour les élèves : il est obligatoire dans les espaces clos ainsi que dans les espaces extérieurs. Le masque est fourni par les parents.
  • Ventilation des classes et autres locaux : elle est la plus fréquente possible et dure au moins 15 minutes à chaque fois. Les salles de classe ainsi que tous les autres locaux occupés pendant la journée sont aérés le matin avant l’arrivée des élèves, pendant les intercours, pendant chaque récréation, au moment du déjeuner (en l’absence de personnes) et pendant le nettoyage des locaux. Cette aération doit avoir lieu au minimum toutes les 2 heures.

La limitation du brassage entre les élèves :

  • Elle est requise entre élèves de groupes différents.
  • Le déroulement de la journée et des activités scolaires est organisé pour limiter les croisements entre élèves de groupes différents (classe, groupes de classes ou niveau).
  • la circulation des élèves dans l’école est limitée, organisée et encadrée.
  • les récréations sont organisées par groupes, en tenant compte des recommandations relatives aux gestes barrières ; en cas de difficulté d’organisation, elles peuvent être remplacées par des temps de pause en classe.
  • la semaine du 2 au 6 novembre doit permettre d’opérer des aménagements complémentaires pour une application effective à partir du lundi 9 novembre. Il sera étudié notamment s’il est opportun de décaler à nouveau l’arrivée et le départ des élèves dans l’établissement (cette mesure apliquée à la fin de l’année scolaire dernière n’avait pas été reconduite à la rentrée car beaucoup trop de familles ne respectaient pas les horaires décalés ce qui favorisait les rassemblements devant l’école).
  • la restauration scolaire peut être organisée dans les lieux habituels. Lorsque le respect de la distance d’un mètre entre élèves est matériellement impossible, il convient de faire déjeuner les élèves d’un même groupe (classe, groupes de classe ou niveau) ensemble et dans la mesure du possible, toujours à la même table. Une distance d’au moins un mètre est respectée entre les groupes.

Nettoyage et désinfection des locaux et du matériel

  • Un nettoyage des sols et des grandes surfaces (tables, bureaux) est réalisé au minimum une fois par jour.
  • Un nettoyage désinfectant des surfaces les plus fréquemment touchées par les élèves et personnels dans les salles, ateliers et autres espaces communs (comme les poignées de portes) est réalisé plusieurs fois par jour.
  • Les tables du réfectoire sont nettoyées et désinfectées après chaque service.
  • L’accès aux jeux, aux bancs et espaces collectifs extérieurs est autorisé si un nettoyage quotidien est assuré (ou après une période sans utilisation d’environ 12 heures).
  • La mise à disposition d’objets partagés au sein d’une même classe ou d’un même groupe constitué (ballons, jouets, livres, jeux, journaux, dépliants réutilisables, crayons, etc.) est permise à l’intérieur des locaux lorsqu’une désinfection au minimum quotidienne est assurée (ou que les objets sont isolés 24 h avant réutilisation).

COVID -Comment s’y retrouver dans les procédures applicables ?-

Les sociétés savantes de pédiatrie ont édité ces infographies très claires pour faire le point sur les procédures applicables à ce jour :

COVID-19 : Où en sommes nous concernant les différentes règles applicables ?

Les règles à suivre ont évolué en ce début de semaine. Il n’est pas inutile de faire un point.

Ce qui change, ce sont les consignes en cas de « cas confirmé » au sein de l’école :

  • L’élève ou le personnel « cas confirmé », placé en isolement, ne doit pas se rendre à l’école avant le délai suivant : 7 jours pleins à partir de la date de début des symptômes (en cas de fièvre au 7ème jour, l’isolement se poursuit jusqu’à 48h après la disparition des symptômes) ; 7 jours pleins à partir du jour du prélèvement positif pour les cas asymptomatiques ;

Ce qui change également, c’est la manière dont sont identifiés les « contacts à risque » :

  • l’identification des contacts à risque se fait sur la période des 7 jours précédant l’éviction du cas confirmé. Si le cas confirmé est symptomatique et que la date de début des symptômes est connue, alors l’identification se fera sur la période allant de 48h avant le début des signes au jour de l’éviction ;
  • l’apparition d’un cas confirmé parmi les enseignants, dès lors qu’il porte un masque grand public de catégorie 1 (comme ceux fournis par le ministère de l’Education nationale), n’implique pas que les élèves de la classe soient considérés comme contacts à risque. De même, l’apparition d’un cas confirmé parmi les élèves n’implique pas que les autres élèves de la classe soient identifiés comme contacts à risque ou que les personnels soient identifiés comme contacts à risque, dès lors que ces derniers portent un masque grand public de catégorie 1 ;
  • toutefois, dans la circonstance où trois élèves d’une même classe (de fratries différentes) seraient positifs au Covid-19, alors les élèves et les personnels de la classe doivent être considérés comme contacts à risque.

De même, les modalités et la durée d’éviction d’un élève qualifié de « contact à risque » sont modifiées :

  • l’élève pourra se rendre à l’école après un délai de 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé, s’il ne présente pas de symptôme évocateur du Covid-19 et sans obligation de test.

Ce qui ne change pas, ce sont les conduites à tenir par les familles pour prévenir les contaminations :

  • surveiller l’apparition de symptômes chez leurs enfants ;
  • en cas de symptômes évocateurs du COVID-19 (survenue brutale d’un ou plusieurs des signes cliniques suivants : infection respiratoire aigüe avec fièvre ou sensation de fièvre, fatigue inexpliquée, douleur musculaire inexpliquée, maux de tête inhabituels, diminution ou perte du goût ou de l’odorat, diarrhée, altération de l’état général. Une rhinite seule n’est pas considérée comme un symptôme évocateur de Covid-19). ou de fièvre (38°C ou plus), l’enfant ne doit pas se rendre à l’école et les parents prennent avis auprès du médecin traitant qui décide des mesures à prendre ;
  • ne pas conduire à l’école les élèves ayant été testés positivement au SARS-Cov2, ou dont un membre du foyer a été testé positivement, ou encore identifiés comme contact à risque avant le délai prévu par les autorités sanitaires ;
  • informer le directeur d’école ou le chef d’établissement s’ils ne conduisent pas leur(s) enfant(s) à l’école en précisant la raison ;
  • avoir une hygiène stricte des mains comprenant le lavage au départ et au retour à la maison.
  • Il est essentiel que les parents informent immédiatement l’école ou l’établissement scolaire si l’élève ou un autre membre du foyer est atteint de la Covid-19, ou si l’élève a été identifié contact à risque. Un défaut d’information rapide ne permettrait pas de repérer et interrompre les chaînes de transmission dans l’espace scolaire.

Ce qui ne change pas non plus, c’est la procédure suivie si une personne (élève ou adulte) présente des symptômes à l’école :

  • Isolement immédiat de la personne dans l’attente du retour à domicile ou de la prise en charge médicale (s’il s’agit d’un adulte : avec un masque ; s’il s’agit d’un élève : avec un masque dans un espace dédié permettant sa surveillance par un adulte dans l’attente de son retour à domicile ou de sa prise en charge médicale) ;
  • Respect impératif des gestes barrière ;
  • S’il s’agit d’un élève, appel sans délai des parents/responsables légaux pour qu’ils viennent chercher l’élève en respectant les gestes barrière ;
  • Rappel par le directeur d’école ou le chef d’établissement de la procédure à suivre à savoir : éviter les contacts et consulter un médecin ou la plateforme Covid-19 qui décide de l’opportunité et des modalités de dépistage le cas échéant. Un appui du médecin ou de l’infirmier de l’éducation nationale peut être sollicité si les parents/responsables légaux sont en difficulté pour assurer cette démarche de prise en charge ;
  • Le directeur d’école ou le chef d’établissement indique au personnel ou aux représentants légaux de l’élève qu’il ne doit pas revenir à l’école avant d’avoir consulté un médecin ;
  • L’élève revient à l’école si ses responsables légaux attestent par écrit avoir consulté un médecin et qu’un test n’a pas été prescrit. A défaut, le retour se fera après 7 jours (si absence de fièvre) ;
  • Le personnel revient à l’école si un test n’a pas été prescrit ou, le cas échéant, si le test réalisé est négatif ;
  • Les activités scolaires de l’école ou de l’établissement se poursuivent en respectant avec attention les mesures du protocole sanitaire.

Perspectives de reprise pour les élèves de la classe de CE2/CM1

Madame, Monsieur,

Voici les tout derniers éléments d’information qui ont été transmis ce matin aux familles des élèves de la classe de CE2/CM1 concernées par le cas de COVID-19 :

Les familles des élèves « contact à risque » ne seront finalement pas contactées par la CPAM. Cette dernière n’assure plus ce suivi, elle applique d’ores et déjà une décision qui aurait dû être connue seulement dans quelques jours ;
– Les familles des élèves de la classe de CE2/CM1 peuvent faire tester leur enfant dès aujourd’hui (7 jours après le dernier contact avec l’enfant testé positif) ;
si le résultat au test est négatif, l’enfant pourra revenir à l’école dès lundi dans la classe de Mme DELAVEAU ;
– si le résultat n’est pas connu avant lundi, l’enfant pourra revenir à l’école dès que le résultat négatif au test aura été connu ;
– si la famille ne veut pas faire tester son enfant, ce dernier ne pourra pas revenir à l’école avant le vendredi 25 septembre, c’est à dire 14 jours après le dernier contact avec l’élève testé positif ;
– Les familles de la classe de CE2/CM1 peuvent me tenir informé tout au long du week-end du résultat du test ;
– certains ont été étonnés de voir Mme DELAVEAU à l’école. Sa présence était tout à fait normale puisque, étant masquée en permanence, elle n’est pas considérée comme un « contact à risque ».

Cordialement

COVID 19 : Faisons un point sur les conduites à tenir

Madame, Monsieur,
Avec la COVID-19 et, parallèlement, le retour des petites maladies telle que rhinites, otites, gastros, etc…un certain nombre de parents s’interroge sur la conduite à tenir si leur enfant est malade.

Nous sommes bien conscients que tout état fébrile ne doit pas forcément être associé à la covid-19.  Cependant dans le contexte de crise sanitaire que nous traversons, nous devons prendre des précautions et respecter le protocole en vigueur.

Par conséquent, tout  élève présentant des symptômes évocateurs tels que fièvre au-delà de 38 (deux prises), toux fébrile, survenue brutale d’une infection respiratoire avec fièvre ou sensation fébrile, fatigue inexpliquée, douleurs musculaires inexpliquées, maux de tête inhabituels, diminution ou perte du goût et de l’odorat, diarrhée,  ne peut être accepté en classe et le protocole suspicion doit s’appliquer (voir informations précédentes).

Voici la conduite à tenir, à ce jour. Si votre enfant est absent car malade, vous devez :

1- Prévenir l’école, dès le 1er jour de son absence, pour informer du motif de cette absence , soit par mail  à l’adresse elementaire.jonchery@laposte.net soit en laissant un message sur le répondeur de l’école au 05 46 56 26 18


2- Consulter un médecin pour avoir un avis médical

3- Pour revenir en classe soit votre médecin a donné un avis médical sans prescription de test, soit il a prescrit un test :

– Cas d’un avis médical simple : vous devrez fournir une attestation sur l’honneur écrite soit par mail, soit dans le cahier de liaison, informant qu’un avis médical a été donné et que le médecin n’a pas prescrit de test.

– Si le médecin a prescrit un test : l’élève revient à l’école si son test, réalisé 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé est négatif.

Dans le cas d’un test COVID-19 confirmé (positif) de votre enfant :
Vous devez nous prévenir au plus vite par mail, par téléphone (ou les deux) afin que nous puissions prévenir le médecin scolaire et l’Inspectrice pour que le nécessaire soit fait auprès des cas-contacts afin de limiter la propagation du virus.

Afin de compléter cette information, vous trouverez ci-dessous une fiche récapitulative intitulée « que faire si un élève est susceptible d’avoir le COVID-19 « . Ce document en provenance du site Education,gouv est arrivé ce mercredi dans les écoles. 

Merci à tous pour votre compréhension et le respect du protocole.

Cas de COVID 19 avéré à l’école

Madame, Monsieur,


L’information m’a été transmise par la famille vers 16 h 30. un enfant de la classe de CE2/CM1 a été testé positif (il va bien, n’a aucun symptôme de la maladie).

J’ai contacté l’inspectrice de l’Education Nationale, le médecin scolaire, la mairie pour leur donner toutes les informations dont je disposais. Vers 17 h 30, le médecin scolaire m’a rappelé pour m’indiquer qu’au regard des informations transmises, notamment sur l’organisation mise en place à l’école (temps scolaire, cantine), la seule classe de CE2/CM1 serait fermée.

Ces élèves de la classe de CE2/CM1 ne doivent plus venir à l’école et être confinés pour une durée d’au moins 7 jours. Pendant cette période, l’enseignement à distance sera assuré par l’enseignante de la classe, Mme DELAVEAU. D’autres informations suivront ultérieurement, celles dont je suis sûr. Il est inutile de créer une quelconque psychose.

Vous trouverez en cliquant sur le lien ci-dessous un courrier d’information de Madame l’Inspectrice de l’Education Nationale et du Médecin Conseil de la DSDEN 17 adressé à toutes les familles de l’école.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes plus sincères salutations.

Le directeur

D. HEBERT

COVID : Quels sont les symptômes qui doivent vous amener à avoir un avis médical ?

Si votre enfant présente l’un de ces symptômes, merci de vous orienter vers un médecin pour avoir son avis sur l’opportunité de procéder à un test de dépistage, puis d’ informer l’école :

  • fièvre au-delà de 38°C (deux prises) ;
  • toux fébrile ;
  • survenue brutale d’une infection respiratoire avec fièvre ou sensation fébrile ;
  • fatigue inexpliquée ;
  • douleurs musculaires inexpliquées ;
  • maux de tête inhabituels ;
  • diminution ou perte du goût et de l’odorat ;
  • diarrhée