Rapport d’enquête « à la manière de Narramus » : oser les outils ?

Extrait :

« Dans le laboratoire ACTé de l’Université Clermont-Auvergne, Sylvie Cèbe et Roland Goigoux consacrent une partie de leur activité de recherche à concevoir des outils didactiques dans le but d’améliorer la qualité de l’enseignement du Français au profit des apprentissages des élèves. Ils postulent le rôle formatif de ces outils dont l’usage contribuerait à l’évolution des pratiques professionnelles et à la réflexion des enseignants sur ces pratiques. C’est ainsi qu’ils affirment à propos d’un de leurs ouvrages, Lectorino & Lectorinette : « ceci n’est pas un manuel, c’est un dispositif de formation continue » (Goigoux & Cèbe, 2013, p. 5). Selon eux, les professeurs
qui utilisent un outil en s’efforçant d’en comprendre les fondements développent des
compétences professionnelles nouvelles qui perdurent et se transfèrent (Cèbe et Goigoux, 2018). Contrairement à leurs collègues universitaires qui refusent « de dire aux professeurs comment enseigner »
Les deux auvergnats ne pensent pas qu’un exposé de connaissances
scientifiques, même accompagné d’une méthodologie d’ingénierie pédagogique (Tricot & Musial, 2020), soit suffisant pour permettre aux enseignants d’inventer seuls de nouveaux scénarios pédagogiques. Ils préfèrent prendre le risque de leur proposer des techniques pour les inciter à essayer de nouvelles manières de faire. Ils postulent que cette dynamique contribuera à modifier le regard que ceux-ci portent sur les apprentissages de leurs élèves et à acquérir des connaissances qui, à leur tour, favoriseront le développement de nouvelles pratiques.L’ambition de cette étude est d’interroger leurs postulats.

Tests de positionnement

Fruits d’un travail collaboratif entre la référente de la mission MDL17 et Carine Belhomme , CPC de la circonscription La Rochelle Sud, ces tests de positionnement sont destinés aux élèves de La Grande section de maternelle au CM2. Ils sont axés uniquement sur les compétences du Lire – Écrire ainsi que sur la numération, le calcul et la résolution de problème.

Ils visent trois objectifs :

  • Une photographie en temps réel des compétences de bases des élèves en cette fin d’année exceptionnelle ,
  • Un support de travail pour les équipes : conseils de cycles, de maîtres, CEC afin de constituer une base de référence pour l’adaptation des programmations à la situation et aux besoins réels pour la rentrée de septembre,
  • Un support de travail pour l’enseignant dans sa classe permettant dans un temps court de remplir les LSU avec quelques compétences de base, construire des groupes de besoins, puis à plus long terme anticiper les priorités à venir, revoir les progressions périodiques de l’année 2020-21

Attention , pour les CE1, l’item 15 est neutralisé ( erreur)

Retour à l’école : axes prioritaires et outils en Lire-Dire-Ecrire

Les propositions d’outils du groupe départemental : des niveaux de maîtrise associés à des outils directement utilisables en classe et à distance !

Pour les maths, vous pouvez vous référer au travail de la circonscription de Saintes : http://blogs17.ac-poitiers.fr/iensaintes/files/2020/06/Comp_tences_prioritaires_maths-VM.pdf